Face au vent

BF1 (Copier)

Nous voici enfin au bord de la mer pour retrouver les sensations extrêmes de la pêche pour lesquelles nous sommes devenus complètement addicts. Une première tentative 3 semaines auparavant c’était conclu pas un échec total car une tempête avec un vent du nord soufflant à plus de 90km et une mer déchainée nous avaient contraint à rentrer sur Paris plus tôt que prévu.

Cette fois, nous espérons avoir plus de chance.

En arrivant sur place, nous retrouvons quasiment les mêmes conditions avec un vent légèrement moins fort et plus orienté nord nord-est. Nous essayons de pêcher mais l’agitation de l’eau à fait fuir toutes les Vieilles. Nous nous efforçons de pêcher pour espérer toucher au moins un Bar. A les descendante la mer se calme un peu et nous permet de prospecter de nouveaux secteurs. En début d’après midi, le long d’un rocher je touche un poisson bien lourd mais celui-ci fini par casser ma ligne…

Nous continuons à prospecter de nouveaux spots. Enfin, je parviens à toucher un bar, le premier de la saison !

Il fait si froid, que nous décidons d’écourter la journée en rentrant tranquillement pour nous reposer.

Le lendemain matin, nous prenons notre temps pour nous réveiller en attendant que la marée descende d’avantage. Une fois en action de pêche nous constatons que bien que le vent soit tombé, les poissons ne sont toujours pas présents. Nous décidons d’attaquer sur le spot de la veille, celui où j’ai cassé. Après 30 minutes désabuser par le fait qu’aucune touche ne se fasse ressentir, je décide de quitter le secteur, mais Valentin a peine arrivé près de mois décide de tenter sa chance sur un dernier lancer.

La touche est immédiate et il m’annonce :  » Big Fish ». Après un combat bien lourd, d’un poisson qui sonde il parvient à remonter ce jolie Bar.

Mini pause déjeuner le long de la route, nous partons une nouvelle fois à la découverte de nouveaux spots.

Le ciel se dégage lentement pour laisser place au soleil, pendant ce temps nous parvenons à trouver une zone d’activité sur laquelle nous parvenons à toucher Vielles et Lieus, puis alors que la température avoisine enfin les 18 degrés, je pique un dernier Bar qui m’offrit un combat très puissant avec 3 rushs, me prenant 10 à 30 mètres de fil à chaque fois.

Un début de saison compliqué mais qui finalement se termine plutôt bien, vivement la prochain session dans de meilleurs conditions pour agrémenter nos sorties par des sessions de nuit dans les ports.

 

3 Comments

  1. pour quand une video ?

  2. Bonjour,

    Bravo pour ces belles prises.

    A quelle endroit, avez vous fait ces prises, enfin dans quelle région ?

    Salutations

  3. Bonjour,

    Nous étions en Normandie, de St Vaast jusqu’à Cherbourg 😉

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *