Open Street Fishing de Grigny

 obass91  

 

 

Nous approchons de la fin de saison et le stress commence à monter.

A ce stade de la compétition, chaque résultat peut avoir une incidence sur le classement national. La pression est double car c’est open est également la dernière date du Challenge Essonnien.

Deux mois de trêve, les vacances nous ont fait du bien mais la compétition commence à nous manquer !

Il n’y a pas eut une seule semaine sans que Maxence n’ait angoissé, à imaginer toutes les possibilités qui pouvaient venir chambouler les résultats et le faire descendre du podium.

Nous apprenons peu de temps avant l’Open de Grigny que Tom a remporté l’Open Street de Périgueux auquel nous n’avons pu malheureusement participé. Maxence à la rage et ne compte pas en rester là.

Nous sommes le 21 septembre 2008, 7h00 du mat mon réveil sonne, j’ai l’impression d’être réveillé depuis des heures.

Nous retrouvons l’ensemble des compétiteurs et après le fameux tirage au sort des binômes nous prenons place sur la ligne de départ.

Qui à dit que la pêche c’est un truc de vieux ?

Je ferai donc équipe avec Thomas V. (Lucky Craft); Maxence sera avec Jean Marie L. (Sakura) et Valentin avec Guillaume P.

Le départ est donné, Thomas et moi décidons de partir en courant, notre intention est louable, nous voulons péter tous les pikes postés sur une zone du lac la plus abritée du vent.

Ca fait dix minutes que nous courons et nous arrivons enfin sur la « strike zone ». Pas le temps pour moi de gratter, faut que je ratisse un max de zone en power, sur un Magic-lure Black / Red. 

Quatrième lancé à travers un tas d’herbiers, j’prend un stop ! C’est lourd, ca tracte, ca part, ca va je bride et plonge le scion dans l’eau, ouf ! Je viens d’éviter une chandelle.

La panique s’installe vite, j’comprend plus rien c’est un lac à pin’s et j’ai ce monstre au bout de ma canne, ca va pas le faire j’suis monté en directe sur du 26°…

Le fish rush à mes pieds dans à peine 15 cm d’eau, c’est une poutre, mon record perso au bout du fil que j’estime faire plus du mètre. Il est juste venu me dire « Fuck » puis se barre aussitôt en direction d’un autre herbier.

Il franchit celui-ci et me coupe net mon nylon. Je crie, je tremble et n’en reviens toujours pas, tout c’est passé si vite.

Ca y est mon morale vient d’en prendre un coup pour la journée.

Je téléphone à mes frères et Maxence me confirme qu’il enchaine les chepers avec Jean Marie, c’est bon pour lui, moi j’suis anéanti.

C’est la pause du midi et tout un groupe m’attend. Je comprends vite que l’info à tournée, tout le monde se fou de ma gueule, qu’elle bande d’enfoirés…

Classement provisoire, Jean Marie est premier, Maxence deuxième, moi je prendrai la dixième place.

L’après midi passera plus vite, mais je n’enregisterai pas beaucoup de poisson. On a pas choisi le bon secteur.

De l’autre côté j’entend qu’il se fait beaucoup de poissons et que les premiers font tout pour le rester.

Finalement, j’ai perdu trop de temps sur ce secteur infructueux et ne parviendrai pas à me remonter d’avantage.

Au classement final, Jean Marie terminera premier suivi de prêt par Maxence à le seconde place et Eric D. (Avenir Pêche) à la troisième.

Pour courronner le tout, Maxence reprend sa place de leader du classement provisoire AFCPL et remporte le Challenge Essonnien. Vous comprendrez qu’il a vite retrouvé le sourire.

 

Bravo à Maxence pour son geste, en offrant au jeune moins de 16 ans, pêcheur d’un Bass de 45cm, sa canne Fantasista fraichement gagnée

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *